Trafic Web, Google et les œufs dans le même panier

Si Google changeait son algorithme ou bien qu’il avait une dent contre moi et mes sites puis décidait de me foutre dans le bac à sable ou pire, à la poubelle, je perdrais plus de 50% de mon trafic, tous sites confondus. Par conséquent, je perdrais fort probablement 50% des revenus générés par ces sites.

D’un point de vue webmaster, Google a du bon puisqu’il apporte beaucoup de trafic qu’on n’aurait pas autrement. Les autres outils de recherche génèrent au total, environ 2% du trafic (merde, ils foutent quoi?).

Par contre, ça a du mauvais quand on n’aime pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Mes sites ne sont pas créés en fonction de Google, mais finissent par être ingérer par le monstre et les visiteurs arrivent par camion depuis et ce, de façon constante.

Lire la suite »

Les DVD pornos victimes du porno Web gratuit?

Fût une époque où le vieux mononcle cochon passait les portes battantes du club vidéo pour accèder au contenu XXX désiré. Un peu plus tard, ce même mononcle a délaissé les clubs vidéos et les revues pour le Web où on trouvait une infinité de produits et contenus coquins pour tous les budgets.

Aujourd’hui, les amateurs placent leurs vidéos sur des sites inspirés de Youtube comme YouPorn. Résultat : Les ventes de DVD chutent de même que le contenu porno professionnel. Voir les commentaires sur cet article vu sur Digg (l’article en question a 7 pages… et il n’y a pas de photos!).

Donc, maintenant que n’importe quel random dude et autres girl next door peuvent prendre leur Webcam, téléphone portable avec caméra ou autre gadget électronique pour se filmer et partager ça avec la planète gratuitement, quel est l’intérêt des films porno dits professionnels?

Lire la suite »

Craig’s List : 100 M$ en revenus, si désiré

 

Pendant que des dizaines de startups Web se demandent comment générer un seul dollar de revenu, le site d’annonces classées Craig’s List se contente de 55 M$ alors qu’il pourrait en faire le double et même plus.

C’est ce qu’annonce Classified Intelligence (via Webpro News), des analystes de l’industrie. En fait, ce n’est pas nouveau. Ça fait des années qu’on sait que Craig’s List est sous-exploité. Mais ça, ça dépend du point de vue.

Lire la suite »

Comment faire de l’argent avec des noms de domaines

 

Ce matin, je repensais à mon pote Chris qui vient d’acheter un (autre) nom de domaine. La particularité avec celui-ci, c’est qu’il n’était pas disponible il y a quelques temps. Ça m’est arrivé aussi de trouver des domaines libres qui étaient auparavant propriété de quelqu’un. Souvent des domainers (ces enfoirés qui achètent des domaines pour les revendre plus chers).

Du coup, j’ai pensé au côté économique de cette activité d’achat / revente de noms de domaines.

Disons qu’un nom de domaine coûte 10$. Disons aussi que pour avoir un portefeuille intéressant et espérer faire de l’argent, il faut quelque chose comme 1000 domaines. Au minimum. Les gros domainers en ont des dizaines de milliers. Ça représente donc un investissement de 10 000$. Ce coût est également récurent, année après année.

Maintenant, comment rentabiliser tout ça? Je vois quatre façons.

Lire la suite »

Comment créer un formulaire de contact efficace

 

J’aurais pu titrer ce billet «  comment obtenir de l’aide efficacement », mais ça aurait contrevenu au principe du KISS (Keep it simple and stupid).

Les faits

Sur Tout Le Monde En blogue, j’ai conçu le formulaire de contact de manière simpliste pour sauver du temps. Nom, email, sujet et message. Résultat? Les messages reçus sont de la forme :

« Ça marche pas, aidez-moi. »

Lire la suite »

Ebay et le retrait des commentaires négatifs : Gestion du changement 101

 

Il y a une nouvelle qui me semble importante, mais qui a fait peu de bruit (j’ai vu ça chez Chris, chez Daniel, ici et ici) : eBay va retirer les commentaires négatifs des vendeurs.

C’est quoi cette histoire?

eBay a annoncé qu’ils vont revoir leur système de commentaires et qu’ils vont maintenant interdire aux vendeurs de laisser de commentaires neutres ou négatifs.

Lire la suite »

Comment faire de l’argent en détestant Bush

Je suis tombé sur le site Bush’s Last Day qui, vous l’aurez deviné, joue sur le dernier jour de George W Bush à la présidence des États-Unis. Bon, ce n’est sûrement pas le seul site du genre, mais c’est le premier que je vois qui commercialise des produits sur cet événement : t-shirts, collants pour automobile et même de la sauce piquante!

Ce que j’aime, c’est le sens des affaires des américains. Un président peu populaire, beaucoup de gens qui le détestent et qui ont hâte de le voir partir? Voilà un marché intéressant alors pourquoi ne pas en tirer un profit en jouant sur une émotion (colère!) et en vendant des babioles? 

Seul problème avec cette entreprise : Faudra qu’elle se réinvente après le 20 janvier 2009!

Via NicheGeek

Initiation et formation au Blackberry

Ça y’est. Steph est passé du 18e au 21e siècle hier alors qu’il a reçu son tout nouveau Blackberry. J’ai pu mettre la main sur ce beau jouet grâce à Guy Couture, qui fait de la formation en produits de communication.

Pourquoi je suis heureux? Parce que je crois beaucoup au commerce mobile, mais que je faisais figure de cordonnier mal chaussé avec mon téléphone qui n’a même pas de volume. Oui oui, un téléphone qui n’a pas de touche pour le volume. Ça en dit long.

Lire la suite »

Web gratuit vs payant : Le WallStreet Journal restera payant

 

J’avais déjà parlé que le grand patron du Wall Street Journal, M. Murdoch, pensait rendre son journal en ligne totalement gratuit. Il semblerait que ça ne se produira pas.

Pourquoi?

Premièrement, parce que le WSJ a une audience de niche dont les annonceurs sont prêts à payer plus cher pour rejoindre. Rendre le contenu gratuit se traduirait bien sûr par un nombre plus élevé de visiteurs, mais aussi par une dilution de leur cible : 

Lire la suite »

Service client en ligne : Automatisé ou non?

 

Diminuer le taux d’abandon des paniers d’achats est essentiel pour toute boutique en ligne. À ce sujet, je lisais cet article de Fortune sur une startup, UpSellit, qui propose un logiciel de chat automatisé pour essayer de récupérer ceux qui abandonnent leurs achats.

Le concept de représentant en ligne qui chat avec un client pour l’aider à compléter une transaction n’est pas nouveau. Ce qui l’est, c’est que dans ce cas-ci, c’est automatisé. De plus, ce n’est pas un vrai humain qui nous sert d’interlocuteur, mais un programme informatique… sous un nom humain.

D’un point de vue de l’entreprise, les avantages sont évidents : Plus de ventes complétées et diminution du coût du service à la clientèle.

Lire la suite »