Problématique le monopole de Facebook et Twitter?

J’écoutais des animateurs parlé de Twitter et Facebook à la radio hier. Du coup, je me suis dis « Ben coudonc, c’est rendu mainstream ». Et en même temps, j’ai eu un flash : Est-ce que ces deux entreprises sont en situation de monopole?

Qu’est-ce qu’un monopole?

Selon notre pote Wikipedia, un monopole est, au sens strict, une situation dans laquelle un offreur
est seul à vendre un produit ou un service donné à une multitude d’acheteurs.

Pas un monopole, mais presque…

Si je me fie à cette définition, Facebook et Twitter ne sont pas des monpoles puisque des alternatives existent. Mais Wikipedia continue en disant « Par abus de langage, le terme de monopole sert aussi à décrire une situation proche de la définition précédente, dans laquelle une entreprise domine largement un marché où la concurrence existe, mais reste marginale. ». Ha! Voilà qui est intéressant!

Donc Facebook et Twitter ne sont pas des monpoles comme la SAQ est la seule autorisée à vendre de l’alcool au Québec. Mais c’est un monopole dans le sens où ses concurrents sont marginaux et loin derrière.

Les monopoles, c’est mal

Le problème avec Facebook et Twitter qui deviennent de plus en plus adoptés par la grand public, c’est que celui-ci est pris dans un piège. On utilise Facebook parce que tout le monde l’utilise. Si on n’aime pas Facebook, on cesse de l’utiliser et on perd tous les avantages. Pas moyen de continuer en choisissant un concurrent. Même chose avec Twitter. C’est comme si on aimait pas notre fournisseur de services téléphonique et qu’on devait cesser d’utiliser le téléphone parce que le téléphone lui appartient. C’est insensé.

Les solutions?

Alors on fait quoi? On force une entreprise privée qui a réussi à ouvrir son système aux concurrents? On laisse ça comme ça puis un service approprié par le public est contrôlé par une entreprise privée, indépendante qui n’a de compte à rendre à personne? On nationalise Facebook et Twitter pour que le gouvernement s’en occupe?

Perso, j’opterais pour l’ouverture des systèmes avec des redevances. Ainsi Facebook et Twitter ouvrent la porte aux concurrents, mais ceux-ci doivent payer un droit d’utilisation. Mais ni Facebook et Twitter ne font de pognon alors qui irait payer pour ça? Je ne sais pas, mais s’ils finissent par faire du pognon, je gage un 100$ que la concurrence sera ravie de payer pour utiliser leur système. Comme Vidéotron qui offre le service du câble, mais le revend également à des tiers. Ceux-ci peuvent alors concurrencer Vidéotron directement. Vidéotron a le beau jeu là dedans puisque ce sont ses services qui sont vendus dans tous les cas.

Bref, je pense que ce monopole sera tôt ou tard problématique à moins que Facebook et Twitter soient proactif. Qu’en pensez-vous?

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇