C’est pas signé, mais ça va marcher. C’est certain!

On devient plus terre-à-terre avec le temps. On ne croit plus au père Noël. On ne croit plus ce que dit un politicien. On s’est fait à l’idée qu’il n’y a que deux choses inévitables : La mort et les impôts.

Et si vous êtes comme moi, on ne s’en fait plus avec un client qui dit qui va signer. On pourra fêter quand ça sera signé, mais pas avant. Et encore. J’ai appris à fêter quand le chèque est bel et bien encaissé.

Ha, je me rappelle ma jeunesse. Chaque fois qu’un client me disait « ok, j’embarque » je sautais de joie. Comme quand on trouve un 20$ par terre.

Si tous ceux qui m’ont dit ça dans les 15 dernières années avaient réellement signé, je serais sûrement plus riche que Crésus.

Mais non. On apprend vite à déchanter quand on voit que les belles paroles ne se transforment pas toujours en signatures. Délais. Détails. L’avocat dit ça. L’associé était pas au courant. Budget coupé. Nouveau directeur chez le client. Le département des achats n’a pas approuvé. Fin d’année budgétaire. Etc. Les raisons sont infinies quand faut justifier qu’on ne signe plus.

Et encore. Même signé, ça veut pas dire qu’on va voir la couleur de l’argent. Ça ne m’est pas arrivé souvent, mais des fois même avec mandat signé en poche le paiement n’arrive jamais. On demande 50% avant de commencer les travaux.

Avec raison. On se fait pogner une seule fois à débuter des travaux qui ne seront jamais payés.

Poursuit les salopards tu vas me dire? Avec DashThis, quand ton client est au Brésil, en Turquie ou en Afrique du Sud, tu veux vraiment embarquer là-dedans?

Nan.

Tu laisses tomber et tu passes à autre chose. Et tu retiens la leçon pour ne plus que ça arrive.

J’estime à 33% ceux qui ont dit qui allaient signer qui signent réellement. C’est pratique de savoir ça quand tu fais des prévisions de revenus sur une banque de prospects.

En d’autres mots, si j’ai 3 prospects « hot » qui sont prêts à signer, je ne prévois qu’un seul fera sonner la caisse.

La règle en prévision budgétaire est « Mieux vaut être surpris que déçu ».

Aussi, combien de clients nous contactent pour un truc qu’ils veulent rush dans 2 semaines, mais que finalement, ça prend 6-10 mois avant d’être signé? Ça c’est typique de toutes les boîtes de service je crois.

Nous sommes très indulgents, serviables et compréhensifs envers les besoins des clients. Mais nous avons un mot d’ordre : put your money where your mouth is. Un client qui veut tout, mais qui a de la misère à signer un chèque, c’est mal. On ne veut pas de ce genre de client. On ne fera rien tant qu’il ne sera pas effectivement un client. Un client, ça paie des factures.

Je trouve ça comique comment ma perception a changé ces dernières années. Je suis nettement moins emballé par des clients qui vont signer que par ceux qui ont signé. Le chèque surtout. Le mandat comme tel, on s’en fout si ça ne vient pas avec un chèque.

Bref, maintenant quand quelqu’un me dit « il va signer, c’est certain », je souris et retourne à mes trucs.

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇