Trois choses que je ferai quand je serai riche

Un jour, je serai indépendant financièrement (ma définition de riche). Vous savez, quand on a assez de pognon pour cesser de travailler pour vivre. À partir de ce moment, on travaille seulement pour le plaisir. Et pour le plaisir veut dire qu’on a le choix. Alors toi, Steph, tu consacreras ton temps libre à quoi?

Me débarasser à jamais des moustiques et autres mouches noires

Ça fait des années que je le dis :  On envoie des gens sur la lune, mais impossible de se débarasser des fichus moustiques et autres bestioles qui raffolent de mon sang sucré. J’attire ces insectes vampires comme un aimant attire le fer. Mon destin est d’inventer un bidule qui nous débarassera de cette plaie. Un bidule plus pratique et efficace que les crèmes, aérosols et autres kossins anti-mousitiques. Puis je ferai un pourcentage sur chaque vente et je deviendrai l’homme le plus riche de la planète. Probablement que j’aurai aussi une statue à mon nom un jour pour cet exploit.

Aider les jeunes entreprises

Une fois que le ménage des moustiques sur la planète sera fait, j’aimerais me consacrer à aider les jeunes entrepreneurs. Principalement, deux choses m’ont souvent manqué : le mentorat et le financement. J’aime beaucoup des VC (venture capitalists) comme Y Combinator. Ils font du « early stage funding », c’est-à-dire qu’ils arrosent les graines pour faire germer la plante. Leur idée est qu’il est préférable de planter plusieurs graines plutôt que de tout miser sur une poignée.

Être DJ

J’ai toujours été fasciné par les DJ qui parcourent le monde dans les festivals de musique électronique. Ces types font danser des milliers de personnes du bout de leurs doigts. Ça doit être feeling incroyable. Dans ce cas ci, ça sera principalement pour m’amuser et faire la fête. J’adore la musique électronique et les voyages. Voilà l’occasion de jumeler plaisir et «travail»!

Et vous, que ferez-vous?

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇