Netvibes: Futur succès ou futur flop?

Netvibes, une société basée à Paris et Londres, a levé 12M euros de financement. C’est donc un gros investissement qui ne fait pas trop pâle figure devant ceux obtenus aux États-Unis. Sur ce point, c’est une heureuse nouvelle de voir des gros projets Européens, francophones en plus, aller chercher autant d’argent pour son développement.

Qu’est-ce que Netvibes au fait? C’est une page personnalisable où un internaute place son contenu préféré. Par exemple, des fils RSS, la météo, etc. Cette page faite en AJAX est simple d’utilisation et très bien construite en ce sens où l’on peut tout déplacer comme sur un bureau de travail. Le site web aurait donc 5M d’utilisateurs, ce qui est tout de même remarquable. Avec une telle masse critique, on peut imaginer les partenariats et ventes de publicités payantes.

Par contre, j’ai de la misère à bien comprendre l’utilité d’un tel site. C’est bien amusant et on peut avoir du plaisir à personnaliser sa propre page d’accueil, mais je n’arrive pas à accrocher au concept et l’utiliser sur une base régulière. Je ne suis peut-être pas l’utilisateur type d’un tel système après tout.

Néanmoins, je me demande, comme pour tous les investissements dans le web 2.0, comment ils rentabiliseront un tel site. Bien sûr, 12M, ce n’est pas comme les 580 M$ payés pour MySpace. Tout de même, c’est beaucoup d’argent pour un site web, surtout dans un marché concurrentiel où de gros joueurs y vont à coups de millions pour faire leur place. Le secteur est déjà composé d’acteurs comme Live.com, PageFlakes et Yahoo et d’autres.

Mais mon plus gros problème, c’est au niveau de la difficulté de concurrencer un tel site. On comprend que de construire un système de page d’accueil personnalisée n’est pas compliqué. Un bon programmeur dans son sous-sol peut faire un Netvibes en peu de temps. Bon, vous me direz que Netvibes a plus de 10 heures de développement, j’en conviens, mais admettez que ce n’est pas très complexe en soi! Des grosses compagnies Internet peuvent donc décider d’entrer sur le marché avec leur propre Netvibes et casser la compétition à coup de publicité.

J’ai vraiment l’impression que dans ce domaine, les succès vont et viennent dans le temps de le dire. Peut-être est-ce être du pessimisme, mais je suis sceptique quant au long terme de ces entreprises. Internet étant ce qu’il est avec ses sites minutes, un jour c’est tel qui est le leader, l’autre jour c’est Joe Bloe dans son sous-sol qui lance un autre site plus original qui fera fermer le premier. D’ailleurs, j’espère qu’avec leur 12M, Netvibes en garde une partie pour acheter le domaine Netvibe.com. Le « s » doit dévier beaucoup de trafic!Bref, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’avenir pour ces sites, au contraire le nombre d’utilisateur le démontre bien, mais je me questionne sur le modèle à long terme. J’ai bien hâte de voir comment ses sociétés, Netvibes, MySpace, FaceBook et compagnie seront dans 5 ou 10 ans. Si elles sont encore là… Rappellez-vous Geocities à l’époque. C’était LA référence pour la page web personnelles acheter à coups de gros dollars par Yahoo!… Qui utilise encore ça aujourd’hui?

📧 Reçois les prochains billets dans ton email! 👇