Réponses Yulbiz : Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires?

Mieux vaut tard que jamais! Voici les réponses à la question du mois du Yulbiz du 21 novembre. La question du mois était « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires ». Question de circonstance puisque c’était en même temps le lancement du livre pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires.

Jonathan Parent
http://jonathanparent.com
Je dirais d’abord pour établir, mais surtout maintenir la notoriété. Ensuite, pour partager, découvrir et confronter des idées, des concepts. Le blogue d’affaires, c’est un gigantesque focus group.

Bernard Bélanger
http://networldmedia.com
Leadership & branding; apprendre et partager.
Bref, faire évoluer le contenant et le contenu de la matière première de tout modèle d’affaires.

Christian Pouliot
http://christianpouliot.com
Pour faire connaître sa vision et partager son expérience.

Isabelle Lopez
http://blog.hatem.ca
Pourquoi bloguer? Mais pour influencer, informer, apprendre, me définir et réseauter, bien entendu! 😉 En fait, je ne peux pas dire que c’est bon pour vendre, étant donné que notre blogue (http://blog.hatem.ca) ne rapporte pas encore 70 000 $ par mois… (http://www.michelleblanc.com/2007/01/15/blogues-font-vendre-70000-mois/)

Samuel Bouchard
http://lablogatoire.com
Pour devenir des experts dans notre domaine, partager et se faire connaître.

Mario Asselin
Mario tout de go http://carnets.opossum.ca/mario/
Dans mon cas, c’est pour apprendre… Le privilège de la connexion produit tellement d’apprentissage que la blogosphère devient une seconde nature.

Gabriel Rodrigue
http://www.gabrielrodrigue.com/
Bloguer dans un contexte d’affaires pour… partager ses connaissances et s’imprégner de celles des autres.

Stéphane Hamel
http://blog.immeria.net/
Le blogue est un excellent moyen pour l’entreprise de démontrer ses valeurs. L’artificiel et les belles phrases clichées ne fonctionnent pas dans un blogue, la vérité transparaît inévitablement.

Stéphane Guérin
https://stephguerin.com
Perso, principalement pour réseauter et se faire connaître, puis ultimement, développer mon entreprise. Tout ça passe donc par communiquer ma passion. Le blogue est un superbe outil pour réaliser tout ça.

Retour sur le Yulbiz-Québec du 21 novembre

Très belle soirée hier au Yulbiz-Québec. J’ai enfin rencontré ce sympathique personnage qu’est Claude Malaison, un des auteurs du livre « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires ». J’aurais aimé voir plus d’auteurs de la métropole à cette soirée, mais la présence de Claude comblait l’absence des autres!

Les réponses à la question du mois seront en ligne dans les prochains jours. Puis surveillez le groupe Yulbiz-Québec pour les photos que Chris a pris avec son nouveau joujou dispendieux.

Je pense aussi aller au Yulbiz à Montréal la semaine prochaine. Et j’ai vu que le gas est maintenant à 1.18$. Gros 4×4 + 1.18$ + montréal = cher. Fichu pétrole!

Finalement, je propose une motion pour interdire au yulbiz les intervieweuses sournoises qui nous attaquent à coup de micro sans avertissement. 😉

Yulbiz-Québec, ce soir 19h à la Taverne Urbaine chez Mo

Yulbiz-Québec ce soir à 19h, à la Taverne Urbaine Chez Mo.

  • Le Yulbiz-Québec du mois de novembre est exceptionnellement un mercredi pour souligner le lancement du livre « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires ». Pour l’occasion, des auteurs de ce livre seront présents.
  • Stéphane Hamel se joint à nous avec sa rencontre Web Analytics Quebec.
  • » Plus d’infos sur le groupe Yulbiz-Québec sur Facebook

    Alors, blogueurs d’affaires / web entrepreneurs / geeks / VC / curieux intéressés à jaser dans un esprit informel et convivial de business / techno / web / affaires électroniques / e-marketing, etc, c’est un rendez-vous!

    Voici les indications :


    View Larger Map

    Yulbiz-Québec, mercredi le 21 novembre, édition spéciale

    Une autre édition de Yulbiz-Québec aura lieu mercredi prochain, le 21 novembre à 19h à la Taverne Urbaine chez Mo, boul. Charest.

    Le Yulbiz-Québec du mois de novembre sera exceptionnellement un mercredi pour souligner le lancement du livre « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires ». Pour l’occasion, des auteurs de ce livre seront présents.

    » Plus d’infos sur le groupe Yulbiz-Québec sur Facebook

    Alors, blogueurs d’affaires / web entrepreneurs / geeks / VC / curieux intéressés à jaser dans un esprit informel et convivial de business / techno / web / affaires électroniques / e-marketing, etc, c’est un rendez-vous!

    Voici les directions sur Google Maps

    Que penser de la pub dans les flux RSS?

    C’était le Yulbiz-Québec hier soir. Voici les réponses à la question du mois :

    Jonathan ParentJonathanparent.com

    Peu importe le média de diffusion, la pub est nécessaire puisqu’elle permet et contribue directement à l’évolution du web. On l’haït, mais malgré tout, quand elle nous profite, on l’aime bien!

    Jason Simard  – The Reptile Project – Vazigo

    Moi je trouve que c’est « correct » de la pub dans les flux RSS en autant que ça soit ciblé et pas trop gossant. Anyway, il y a de la pub partout sur le web et en offrant des flux RSS, évidement moins de monde vient sur ton site. Donc oui, ça peut être cool pour quelqu’un qui a un blog et qui veut faire du blé un ti peu.

    Christian PouliotChristianpouliot.com

    Flux RSS veut aussi dire lecteur ciblé. Si moyen de convertir un lecteur en acheteur m’est proposé, je suis preneur.

    Lire la suite »

    Yulbiz-Québec, ce soir 19h à la Taverne Urbaine chez Mo

    Yulbiz-Québec ce soir à 19h, à la Taverne Urbaine Chez Mo. Stéphane Hamel se joint à nous avec sa rencontre Web Analytics Quebec. Les deux thèmes sont axés sur les affaires électroniques alors ça fera un bon mélange.

    Alors, blogueurs d’affaires / web entrepreneurs / geeks / VC / curieux intéressés à jaser dans un esprit informel et convivial de business / techno / web / affaires électroniques / e-marketing, etc, c’est un rendez-vous!

    Voici les indications :


    View Larger Map

    Yulbiz-Québec, jeudi le 25 octobre prochain

    Une autre édition de Yulbiz-Québec aura lieu jeudi prochain, le 25 octobre à la Taverne Urbaine chez Mo, boul. Charest. Déjà? Oui, oui, le 25 est déjà le dernier jeudi du mois. Dans 2 mois, c’est Noël.

    Alors, blogueurs d’affaires / web entrepreneurs / geeks / VC / gens d’affaires et professionnels / curieux intéressés à jaser dans un esprit informel et convivial de business / technologies / web / affaires électroniques / e-marketing, etc, c’est un rendez-vous!

    Question : Préféreriez-vous un Yulbiz formule 5 @ 7 ou 19h convient à la majorité? Autrement dit, est-ce qu’il y aurait plus de participants en faisant ça plus tôt?

    La publicité en ligne, essentielle et profitable?

    Voici les réponses de la question du mois de septembre au yulbiz-Québec tel que courageusement transcrit par Wendy qui me sauve des maux de têtes à relire toutes ces réponses.

    Est-ce que la publicité en ligne est essentielle pour vendre un produit et apporte-t-elle un rendement réel à l’annonceur?

    Jason Simard (www.vazigo.com)

    La pub en ligne fonctionne oui, mais ça fait parti d’un tout. Si tu as un gros business et tu ne fais pas de pub sur le Web il te manque une pièce de casse-tête. On est en 2007, on est à l’aire du Web 2.0, ça prend de la pub 2.0.

    Jonathan Parent (jonathanparent.com)

    La pub en ligne est aujourd’hui et à demain ce que fût la pub d’autrefois. Oui, elle est essentielle et surtout, elle s’intègre dans les nouvelles mœurs de consommation de notre société. Le rendement est tangible!

    Graeme Villeret (quebec.canadiancafes.com)

    Tout dépend de ce que l’on nomme la PUB : si l’on paye de la pub en tv, web, etc…, on peut désormais en attendre un rendement chiffré. En CPC principalement. En CPM, l’impact n’est presque plus intéressant pour vendre un produit, seulement un idée.

    Mais si l’on lance un nouveau produit, on peut de plus en plus faire de la pu b en ligne d’une nouvelle manière : les blogues. Avec des budgets très limités, on arrive à faire plus que de la Pub, de la « communication produit ». Et là, c’est nécessaire, et si c’est bien fait, c’est rentable, en terme d’image produit, et en terme de ventes.

    Jean-François Rousseau (cinoche.com)

    Une pub en ligne est bien différente de la publicité de masse. La pub en ligne est beaucoup plus ciblée. Donc tout dépendant du produit, elle peut être essentielle ou insolite. Ça dépend du public cible. Pour certains annonceurs, C’est une question de viabilité. Car ils ont basé leur entreprise sur ce type de pub (ex. site Web qui utilise des adwords). Ces gens ont un rendement impressionnant avec la pub Internet. Le danger pour les annonceurs est de faire confiance aux agences traditionnelles qui pensent que la pub sur Internet c’est comme de la pub de masse. Dans ce cas-là, c’est souvent une perte d’argent pour les annonceurs.

    Marc Lacoursière

    Je trouve la question intéressante, mais je ne me sens pas très qualifié pour y répondre. S’il y a une chose que je peux dire sur le sujet c’est que jusqu’à maintenant, j’ai toujours fait des efforts pour les éviter sur mes sites Web. Quitte à payer des fournisseurs d’espaces Web payants.

    Joé Bussière (cinoche.com)

    Je crois qu’en 2007 la pub en ligne est rendue une partie essentielle des campagnes de publicité. Les gens utilisent tous les jours plusieurs médias, dont le Web, il est alors essentiel de les rejoindre partout. Il ne faut pas non plus négliger le fait que les plus jeunes générations utilisent de plus en plus que le Web. La publicité bien ciblée peut offrir un excellent rendement.

    Mario Asselin (carnets.opossum.ca/mario)

    Un bon produit répond à un besoin. Parfois la pub (en ligne ou pas) sème ce besoin sans qu’il existe vraiment. C’est un piège. Un bon produit qui répond à un vrai besoin peut bénéficier de la pub, mais à la base doit vraiment être connecté avec le besoin!

    Simon Bédard (www.simonbedard.com)

    Aucune forme de pub n’est essentielle. La pub n’est qu’un moyen de diffusion. Tout dépendamment du message à transmettre, les moyens les plus pertinents de la faire varient. Ceci dit, la pub en ligne est vouée à prendre de plus en plus de place et s’éloignera des formes traditionnelles.

    Bernard Bélanger (networldmedia.com)

    Je répondrai par une question : » Est-ce qu’un célibataire rencontrera l’âme sœur seul dans un shack en bois rond, sans aucun lien avec l’externe? Perso, je ne voudrais pas être ce dernier!

    Stéphane Hamel (blog.immeria.net/)

    Essentiel. Non, c’est un moyen, mais pas une finalité! Il faut d’autres moyens : PR, contacts, présentations, etc.

    L’excuse traditionnelle pour de la pub qui ne marche pas c’est que c’est pour la notoriété… sans commentaires…

    Samuel Bouchard (lablogatoire.com)

    La beauté de la chose, c’est que tu peux mesurer. Si ça te rapporte tant mieux. Sinon, tant pis.

    Isabelle Lopez (blog.hatem.ca)

    Parlons d’une façon marketing : Dans un perspective « push », la pub en ligne fait partie des outils qu’il faut considérer. Mais encore, même si c’est de plus en plus populaire, la pub en ligne ne rejoint pas toutes les sortes de clientèles. Elle n’est efficace que dans l’optique où tu cherches à rejoindre des gens habitués à ce type de publicité et qui sont susceptibles de cliquer dessus. Par conséquent, il faut que cette pub soit à un endroit où en quelque sorte elle rajoute au contenu, où elle répond à une question, à un besoin. Dans cet ordre d’idées, il faut ultra segmenter ses clientèles et identifier clairement les endroits où elles ont tendance à aller. Exactement comme dans la vraie vie, mais virtuellement.

    Dans une perspective « pull », la pub en ligne ne répond pas nécessairement aux objectifs de notoriété. L’idée du « pull » est d’avoir un pouvoir d’attraction di grand que la publicité n’est pas nécessaire, même que l’utiliser enlèverait même un certain charme; le client aime parfois sentir qu’il n’ absolument pas été influencé pour se retrouver sur votre site…

    Et dans cette perspective, un bon site Internet devient… une grosse pub en ligne! Et c’est assurément rentable.

    Christian Pouliot (sommetduvelo.com)

    De la publicité sur le Web pour vendre un produit? Une nécessité? Bonne question. Oui et non! Regardons le cas de laFraise.com. Patrice Cassard n’a eu en réalité que du bouche à oreille comme promotion et cela a très bien fonctionné. Un franc succès dès le départ.

    Dans un autre cas, pour SDVTI.com et sdvbikes.com pour ne pas les nommer! Je me dois d’acheter de la publicité pour sortir de l’ombre.

    La publicité à elle seule n’est malheureusement pas la seule chose qui fait vendre. La capacité de convertir le visiteur en acheteur une fois rendu sur le site est très importante et fera foi de tout en bout de ligne. En bref, la publicité aide à faire  connaître ou fait remarquer le produit et le site Web fait le reste du travail!

    Wendy (waka.ca)

    Quel est le produit? Quel est le contexte? Qui est le public cible? Bref, la pub en ligne peut être essentielle dans certains cas, mais je ne crois pas qu’elle épouse parfaitement toutes les situations. Certaines entreprises connaîtront du succès avec des campagnes en ligne seulement, certaines autres n’auront aucun retour intéressant sur investissement et d’autres encore connaîtront un joyeux succès en combinant les médias.

    Pour ce qui est du rendement, plus l’annonceur a une petite entreprise plus l’impact de ses placements pubs sera direct, par conséquent, facilement mesurable. Plus l’annonceur est grand, plus la subtilité de l’impact s’installe, la mesure est donc un peu plus complexe et parfois même laborieuse.

    Y-a-t’il place à amélioration et surtout y-a-t’il place pour de nouveaux modèles de pub en ligne? Oui et pour bientôt j’espère!

    Stéphane Guérin

    De nos jours, elle est à considérer, mais il ne faut peut-être pas tout miser sur la bannière ou le PPC en ligne. Rendement? Oui si les attentes ne sont pas trop élevées. La pub en ligne n’est pas le secret de la richesse…

    Qui a oublié son manteau au Yulbiz-Québec?

    Charmante soirée hier avec les habitués et les nouveaux visages. Parmi les anecdotes, quelqu’un aurait oublié son manteau chez Mo. Alors si vous cherchez votre manteau ce matin, il est probablement dans le vestiaire des employés chez Mo.

    Sinon, il y a eu plein de discussions intéressantes. Entre autres:

    – Les gars de Vazigo vont lancer la prochaine révolution du web 3.0, mais ne veulent pas me dire c’est quoi leur truc.

    Capazoo qui semblent bien être une machine pleine de cash dont la mission est de faire du cash. Ce qui contraste un peu avec l’esprit « je veux changer le monde » des projets lancés par des types en flip flop dans leur garage.

    Sys-Tech est une entreprise née d’une imprimante brisée. De cette imprimante, ça a donné 10 ans plus tard une situation respectable avec 14 employés. Entrepreneur par accident? Peut-être, mais une opportunité s’est présentée d’une situation insignifiante et Jean-François en a profité!

    Yulbiz-Québec, ce soir 19h à la Taverne Urbaine chez Mo

    Yulbiz-Québec ce soir à 19h, à la Taverne Urbaine Chez Mo (il y a d’excellents tapas!). Nous seront une bonne vingtaine, peut-être plus étant donné qu’il y en a toujours qui viennent sans m’en parler. Et c’est bien tant mieux. Plus on est, mieux c’est!

    Alors, blogueurs d’affaires / web entrepreneurs / geeks / VC / curieux intéressés à jaser dans un esprit informel et convivial de business / techno / web / affaires électroniques / e-marketing, etc, c’est un rendez-vous!

    Voici les indications :


    View Larger Map